Le Photographe

Les débuts dans la photo

Cédric Moulard

J’ai débuté la photo à l’adolescence, un peu par hasard. Cela a été la période de la découverte en utilisant le 6×6 de mon père. Quelques expérimentations plus tard (et beaucoup de photos ratées) j’ai acheté mon premier réflex d’occasion. Un Canon EOS 1000 trouvé dans une boutique à Paris.

Vint le temps des heures passées dans le labo à inhumer les produits chimiques, éclairé par la fameuse lampe rouge. J’ai appris la photo à l’école de l’argentique. Une école rigoureuse où le cadre est important et la pellicule précieuse. De cette époque je garde une approche spécifique, différente d’un photographe éduqué au numérique.

L’apprentissage du numérique

Après quelques années de pause je suis revenu à la photo avec l’émergence du numérique et d’un matériel enfin au niveau de qualité attendu.

Autodidacte, je n’ai pas hésité à confronter ma vision de la photo au travers de divers forums spécialisés. Sans être arrêté sur un style particulier j’ai pu expérimenter dans divers domaines afin d’acquérir une base technique et artistique solide.

Portrait, macro, paysage, nature morte, sport, concert, mariage… tout y est passé. L’ordinateur a remplacé les produits chimiques mais l’approche est restée la même : le photographe est au service du sujet, il témoigne et ne travestit pas la réalité.

La photographie de mariage

Je n’ai jamais caché être arrivé à la photographie de mariage un peu par hasard. Je n’ai jamais caché, non plus, y est être resté par plaisir.

Photographe polyvalent je n’hésite pas à bousculer les conventions de la photo de mariage. Inspiré des grands photographes de mariages modernes, je ne me borne pas à une seule discipline, cherche constamment l’image juste, utilise des techniques venues de la photo de concert ou de sport.

Je continue à explorer d’autres domaines photographiques, persuadé que la photo de mariage moderne passe par le métissage des techniques.

 
Copyright © 2016 On Sight - SIREN :814 383 873
Pressez "Entrée" pour rechercher